L’acceptation de soi avec Sabine Turchi (épisode 11)

Dans ce onzième épisode de C’est la Cata ! J’ai invité Sabine Turchi pour nous parler de sa récente reconversion. À quarante-sept, Sabine a arrêté le « boulot à côté » pour devenir professeure de yoga. Après une rupture difficile, elle a compris qu’il suffisait de faire confiance à la vie pour trouver sa vraie raison d’être, son Ikigaï.

Malgré la peur de ne pas pouvoir subvenir aux besoins de ses enfants, elle s’est laissé guider par les opportunités que la vie lui offrait. Elle a débuté par une formation en méditation en pleine conscience puis a suivi la formation Yogaworks avec Céline Antoine. Fascinée par la richesse du yoga, elle s’est formée au yin yoga, Hatha Sivananda et au yoga pré et post natal.

À travers la pratique du yoga, Sabine a accédé un espace de paix et d’accord avec elle-même. Elle s’est débarrassée du regard d’autrui. Elle a refusé de suivre les diktats de la société qui poussent les femmes à correspondre à une certaine image et à ne pas manifester leur envie de carrière. Sabine ne parle pas de courage mais d’envie et d’authenticité, se rapprocher de notre être le plus profond pour s’accorder à l’impermance de notre existence.

Bonne écoute !

mots-clés

2 commentaires

  • Emma dit :

    Merci pour podcast, le témoignage de Sabine, plein d’authenticité et inspirant. Sabine a bien raison. Fuck les diktats de la société ! Tant qu’on veut et qu’on peut, on fait. Il n’y a pas d’âge pour réaliser des rêves. Il faut s’écouter et vivre ce qu’on a à vivre jusqu’au bout de sa vie, sinon on aura des regrets un jour ou l’autre. On a qu’une vie terrestre. Tant pis pour le regard des autres et des diktats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *