Un lieu à soi (épisode 4)

Dans ce quatrième épisode de C’est la Cata !, je vous parlerai de mes réflexions sur l’importance d’avoir un lieu à soi. Virginia Woolf était la première à évoquer ce sujet pour expliquer les difficultés que les femmes rencontraient à s’isoler pour faire de la production littéraire. Moi, je pars de son postulat « Une femme doit avoir de l’argent et un lieu à elle si elle veut écrire de la fiction » et le détourne pour le faire correspondre à ma réalité.

Je considère qu’avoir un lieu à soi devrait être un privilège accessible à chacun d’entre nous, même si celui-ci implique un coût financier et un changement dans la manière dont nous concevons nos foyer.

Quand j’ai compris que je devais satisfaire ce besoin d’isolement régulier dans un espace propre à ma personne, mes relations personnelles ainsi que mon travail créatif se sont enrichis. Je me suis synchronisée à mon tempo inné qui n’est pas celui que la société orchestre. J’ai appris à m’écouter, à m’accepter et à profiter de ma propre compagnie. Ce court recueillement journalier dans mon lieu à moi est devenu une habitude. Quand je sors de ma tanière, je rentre profondément en connexion avec les autres et me réjouis de partager mon expérience de vie.

Un lieu à soi devrait être ce luxe minimaliste à nous offrir sans culpabilité.

Bonne écoute !

mots-clés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *