coronavirus-pollution-de-lair

Coronavirus et pollution de l’air avec Thomas Bourdrel

Dans cet épisode de “C’est la Cata !”, j’ai invité de nouveau Thomas Bourdrel médecin radiologue à Strasbourg, créateur du collectif Strasbourg Respire, pour parler de la relation entre la pollution de l’air et la propagation du Coronavirus.

Même si la transmission du Coronavirus se fait principalement par contact humain, les voies respiratoires peuvent être aussi un canaux de transmission. L’air pollué contient des particules ultra-fines qui maintiendraient le virus plus longtemps dans l’atmosphère. Dans des villes très polluées comme Strasbourg, le contact humain et la mauvaise qualité de l’air favoriseraient la propagation du virus. 

Le confinement diminue considérablement le contact humain et réduit la pollution de l’air en raison de la baisse de l’activité économique (notamment dans le secteur des transports). Par exemple, en Chine et en Italie du Nord, la qualité de l’air s’est améliorée suite au confinement. Des personnes atteintes de maladies liées à la pollution de l’air ou vulnérables ont vu leur état s’améliorer. 

Cette crise sanitaire mondiale est une expérience de décroissance forcée qui, malgré ses conséquences néfastes à court terme, nous fait réfléchir sur des mesures à prendre à long terme par rapport d’une part, à nos habitudes de consommation et d’autre part, au regard porté par l’Etat sur les sujets de santé publique. 

La pollution de l’air en France appartient actuellement au ministère de la transition écologique et solidaire alors qu’il s’agit d’un vrai problème de santé publique. Pour que des mesures efficaces soient prises, le ministère de la santé devrait s’en occuper. 

Nous espérons que cette crise se soldera par une réelle prise de conscience des pouvoirs publics sur les problématiques de santé actuelles plutôt que par une incitation à la surproduction et à la surconsommation.

Bonne écoute ! 

C’est la Cata ! a été réalisé, écrit et édité par Catalina Patino.
La musique de C’est la Cata ! a été composé par Yannick Liebnau (rocknjone sur Instagram)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *