play_arrow

Podcasts

De la malbouffe à l’alimentation consciente (épisode 24)

Catalina Patiño 26 avril, 2020 179


Background
share close

Dans ce nouvel épisode de C’est la Cata !, je vous parle d’alimentation. Inspirée par le documentaire “Un monde obèse” diffusé sur Arte et le “Guide d’alimentation consciente” du Chef et éducateur, Charles Michel, je vous présente quelques initiatives prises en Amérique Latine pour faire face à la malbouffe.

Au Chili, après un long combat contre les industriels du secteur agroalimentaire, un sénateur a fait adopter une loi très restrictive en matière de publicité sur les aliments riches en sucre, sel, graisses saturées et calories. À la télévision, la diffusion publicitaire de ce type de produits est par exemple défendue durant certaines plages horaires. En ce qui concerne la protection des enfants, la loi interdit l’affichage de mascottes sur l’emballage de produits comme les céréales, ainsi que la distribution gratuite de jouets avec l’achat d’aliments, le but étant d’éviter la manipulation des enfants de la part des industriels. À toutes ces mesures pionnières vient s’ajouter celle de la mise en place de logos en noir et blanc, très visibles, sur les emballages. Après l’analyse de la composition de chaque aliment en vente, un ou plusieurs logos lui sont apposés s’il ne respecte pas les seuils tolérés en sucre, sel, sodium ou calories. Grâce à ce dispositif, les familles et notamment les enfants distinguent rapidement les bons des mauvais produits au supermarché en fonction du nombre de logos. Cette loi a modifié le processus d’achat du consommateur chilien désormais habitué à avoir des informations claires et explicites sur les produits alimentaires.

Motivés par les résultats très concluants de l’expérience chilienne, le Mexique, le Pérou et l’Uruguay ont adopté ce même système de logos informatifs sur les emballages des produits. Le Mexique, dont 70% de sa population est en surpoids, souhaiterait changer les habitudes de consommation alimentaire de ses habitants. Influencé par les prix, le consommateur mexicain a en effet délaissé l’achat de produits frais devenus beaucoup trop coûteux au profit des aliments industriels bon marché. Sur les trente dernières années, la diète mexicaine s’est en plus éloignée des plats traditionnels faits maison pour y intégrer des produits excessivement sucrés tels que les snacks et les sodas.

Sur ces dernières décennies, quelques pays d’Amériques Latines ont intégré les initiatives portées par des personnes engagées dans le domaine de la santé et de la protection de l’environnement. À cela s’ajoute également le combat pour les droits des femmes qui s’est renforcé dans le cône sud et influence déjà la scène internationale. Toutes ces mesures adoptées incarnent l’espoir du changement dans un continent rongé par la corruption. Ces pays sont des laboratoires à initiatives concluantes dont le monde entier pourrait s’inspirer. 

À travers mes podcasts, j’ai constaté que tout changement collectif a pour origine la prise de conscience et l’engagement citoyen d’un individu, qui s’investit personnellement. Dès nos jours, les individus qui se battent pour informer, éduquer et modifier les règles du jeu au niveau politique font face à des adversaires qui pèsent très lourd financièrement. Toute initiative même à petite échelle devrait être non seulement saluée, mais aussi diffusée au plus grand nombre. 

C’est pour cette raison que dans cet épisode de mon podcast, je parle de Charles Michel, un Chef et éducateur en alimentation consciente. Charles appartient à une communauté de gens engagés qui souhaitent sensibiliser le monde sur l’importance de bien se nourrir, notamment en respectant le rythme de saisons tout en évitant le gaspillage. Il a récemment lancé un manifesto en dix points pour guider les gens dans la prise de conscience alimentaire. Ce type de document, traduit en plusieurs langues, est un outil simple d’utilisation, qui peut être à la base d’un changement de mentalités. Je vous invite à le lire.

Cet épisode en soliloque est l’occasion pour moi de réfléchir à l’avenir et aux valeurs pour lesquelles je souhaite me battre. Au delà de la réflexion purement intellectuelle, l’engagement exige l’exécution d’actions qui doivent franchir à terme la sphère de l’individu.

Bonne écoute ! 

C’est la Cata ! est réalisé, écrit et édité par Catalina Patino (cestlacata_ sur Instagram).
La musique de C’est la Cata ! a été composé par Yannick Liebnau (rocknjone sur Instagram).

TAGGED AS: CONFINEMENT.

Tagged as: , , .

Rate it
Avatar
Author

Catalina Patiño

Optimiste, je poursuis mon chemin :)

list Archive

Previous episode
Similar episodes
Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *