catalina patino savasana

Et si on nous reconfinait ?

Jusqu’à hier soir, j’étais dans le déni. Les rebondissements de situation se succèdent à une telle vitesse que je n’arrive plus à les intégrer. J’en étais à peine à l’épisode « déconfinement » dans lequel l’héroïne désorientée tente de reprendre son quotidien en main quand un couvre-feu l’empêche soudainement d’enseigner le yoga. Pour la rassurer, une amie lui dit que le reconfinement n’est qu’une rumeur tant que le président n’intervient pas à la télé. Annonce officielle prévue 20 heures. Détresse.

L’immédiateté prend l’ascendant sur l’analyse. Sur les réseaux sociaux, l’intervention présidentielle de ce soir déclenche un déferlement d’opinions vaseuses qui s’agglutinent  les unes contre les autres. Les photos d’étagères de PQ vides insupporteraient ceux qui misent sur l’immunité de groupe. Des statistiques sur la mortalité du Covid des pays nordiques suffiraient à illustrer la mauvaise gestion de la France. La non-fiabilité des tests fausserait les données du Covid sur le territoire français. La dictature capitalistique et le complotisme à la Bill Gates — dont le nom à 5 lettres commence par G — seraient à l’origine de cette mascarade. Répression économique. Détresse psychologique. L’ère du Verseau pour les plus ésotériques. 

En réponse à ce fil d’actualité animé principalement par des lanceurs d’alerte dont le courage se limite à dénoncer la peur, j’ai pris le temps de lire quelques uns des articles relayés. Ceux d’un fameux blog d’actualités strasbourgeois pourraient être résumés en 140 caractères tant ils sont bâclés. La plupart du temps, les informations sont balancées sans discernement.

Après quelques lectures anxiogènes de droite et de gauche sur la toile, je finis par me dire que si le confinement ferme devait avoir lieu, je profiterais de ce temps pour m’imprégner et digérer les événements de cette année. Je m’instruirais sur des sujets sensibles qui visent à changer l’ordre social établi et le système économique en place. Avant de prétendre défendre une opinion, j’irai m’informer auprès de ceux et celles qui ont une vision plus large sur la thématique en question. Je continuerais à transmettre leurs connaissances et expériences à travers mes podcasts, textes et vidéos.

Et si on nous reconfinait, je ferais Savasana « tous les jours, tous les jours, tous les jours » comme dirait mon prof de yoga. Yeux fermés, mâchoire relâchée, front détendu. La posture du cadavre, la meilleur posture pour se ressourcer.

Crédit photo : Ludovic Muller

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *