• Home
  • keyboard_arrow_right Podcasts
  • keyboard_arrow_rightPodcasts
  • keyboard_arrow_right
  • keyboard_arrow_right Le Costa Rica, une résurrection écologique expliqué par Luis Miranda (épisode 23)
play_arrow

Podcasts

Le Costa Rica, une résurrection écologique expliqué par Luis Miranda (épisode 23)

Catalina Patiño 18 avril, 2020 190


Background
share close
Le Costa Rica, une résurrection écologique expliqué par Luis Miranda

Dans cet épisode de C’est la Cata !, j’ai invité le réalisateur et producteur de documentaires Luis Miranda à parler de son pays d’origine, le Costa Rica. A travers une série de trois documentaires (produits par BambooDoc à la demande d’Arte), Luis expose la richesse de la biodiversité et la complexité des écosystèmes costariciens.  

Le Costa Rica est un paradis verdoyant d’Amérique Centrale, bordé au nord par le Nicaragua et au sud-est par le Panama. Avec une superficie de seulement 51 100 km2 (similaire à celle de la région Grand-Est de la France), il possède une population d’environ 5 millions d’habitants.

Avant de devenir une référence mondiale dans le domaine de la protection de l’environnement, le Costa Rica a connu dans les années 80 un taux déforestation comparable à celui de l’Amazonie. Alors que son territoire boisé était passé de 53% en 1950 à 18,9% en 1984, le Costa Rica est à nouveau couvert à 45% de forêt. Luis a été témoin de cette métamorphose lors de ses divers voyages au pays.  

Le Costa Rica est un laboratoire à petite échelle des initiatives à entreprendre au niveau mondial pour inverser la tendance dévastatrice des humains sur la nature. Même si le Costa Rica a possédé et possède toujours des conditions très favorables à la résurrection écologique, il reste malgré tout un pays ancré dans un système économique néolibéral saccageur de ressources naturelles. 

Le Costa Rica est sans cesse confronté à plusieurs paradoxes. Il est par exemple le premier importateur au monde de pesticides. De plus, son économie se base essentiellement sur un secteur fragile et collatéralement polluant, le tourisme. La plupart de ses visiteurs s’y rendent en effet en avion ou en paquebot et les zones protégées risquent de reculer face à la forte affluence touristique. En cas de récession ou crise sanitaire, le pays pourrait favoriser, au détriment de la nature, l’exploitation agricole. 

Depuis plusieurs décennies, le Costa Rica investit un budget important dans l’éducation. Grâce au développement d’une forte conscience écologique notamment à travers la bio-alphabétisation, le Costa Rica pourrait éviter un  éventuel suicide écologique que produiraient des décisions politiques perverses. 

Tout au long de cet épisode, vous découvrirez un havre de la biodiversité, symbole d’espoir pour le Monde.  

Bonne écoute ! 

Tagged as: , .

Rate it
Avatar
Author

Catalina Patiño

Optimiste, je poursuis mon chemin :)

list Archive

Previous episode
Similar episodes
Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *