• Home
  • keyboard_arrow_right Mes textes
  • keyboard_arrow_right Les strasbourgeoises qui lisent sont dangereuses (conversation)

Mes textes

Les strasbourgeoises qui lisent sont dangereuses (conversation)

Catalina Patiño 5 novembre, 2020 75


Background
share close

Plus que de leurs lectures, le danger provient des rencontres illicites. Tous les quinze jours, la “Pourriture Féministe” d’instagram rassemble des femmes autour d’un Oiseau rare pour déraciner les idées reçues sur le féminisme. La lecture instruit. Le partage enrichit les points de vue. 

Le féminisme fait grincer les dents de ceux qui ont peur de se faire renverser par des femmes de talent, alors que la revendication ne vise en réalité que l’égalité des êtres humains dans la société. Le but n’étant pas de remplacer un système de domination et de violence par un autre, mais de reconnaître la valeur et la richesse de chaque individu. L’Histoire relègue les femmes au second plan. Les grands oeuvres sont la plupart du temps attribuées aux hommes qui se sont même emparés de tous les droits. 

Aujourd’hui, les femmes continuent à lire. Elles s’imprègnent des essais féministes pour comprendre la situation actuelle et défendre leur point de vue. En absence de données, il est difficile d’argumenter car l’imaginaire collectif est imbibé d’idées reçues qui vont à l’encontre des femmes : une certaine faiblesse dans l’exécution du pouvoir, un manque de légitimité dans les affaires, un penchant naturelle pour la maternité et l’aide à la personne, une violence provoquée par leurs attitudes, etc. Pour changer l’ordre établi dans lequel le masculin prime sur le féminin, il est indispensable d’apprendre à identifier les mécanismes déployés par ce système. Habituées à entendre des propos sexistes, les femmes finissent par les intégrer sans vraiment s’en rendre compte. 

A travers les lectures féministes, la réalité, oscultée sous un nouvel angle, dévoile les déséquilibres et abus subis par les femmes au quotidien. Certains livres comme le King Kong Théorie de Virginie Despentes viennent insuffler la terreur. D’autres comme Présentes de Lauren Bastide facilitent l’accès au féminisme. La lecture féministe offre un panorama assez large de la situation des femmes et invite à prendre position. Sans souscrire à aucun courant, la lecture offre le loisir de naviguer entre les différentes vagues féministes. 

Se réunir entre femmes autour d’un livre féministe octroie la liberté de parole dans un cadre sécure. Les points de vue se confrontent sans que la parole soit interrompue. Une fois notre gymnastique mentale exercée, nous pourrons mieux affronter le chapelet de clichés sexistes qui pleuvent sur nous au quotidien. Dans l’avenir, quand quelqu’un viendra me rappeler que l’agression sexuelle était induite par la tenue vestimentaire de la victime, j’invoquerai le pouvoir des rencontres féministes pour lui répondre. 

Pour en savoir plus sur le club de lecture féministe à Strasbourg, je t’invite à regarder l’Instalive ci-dessous avec Marion. Voici la liste des livres évoqués tout au long de la conversation :

  • King Kong Théorie de Virginie Despentes 
  • Présentes de Lauren Bastide 
  • Le Mythe de la Virilité d’Olivia Gazalé 
  • Lâchez-nous l’Utérus de Fiona Schmidt 
  • Le Génie Lesbien d’Alice Coffin
  • Beauté Fatale de Mona Chollet 
  • Moi les hommes, je les déteste de Pauline Harmange

Livre sur la photo de l’article : Ainsi Soit-elle de Benoîte Groult

Tagged as: , .

Rate it
Avatar
Author

Catalina Patiño

Optimiste, je poursuis mon chemin :)

list Archive

Previous post
Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *