• Home
  • keyboard_arrow_right Yoga
  • keyboard_arrow_right Mes textes
  • keyboard_arrow_right Soutenir la communauté yogi suite à la fermeture temporaire des clubs de yoga

Yoga

Soutenir la communauté yogi suite à la fermeture temporaire des clubs de yoga

Catalina Patiño 23 octobre, 2020 362 5


Background
share close

Assise sur ma brique en liège peu confortable — mais toujours plus agréable que celle en bois préconisée par les Iyengarsiens —, j’apprends la fermeture temporaire du club de yoga. 

La veille, au lieu d’anticiper la fermeture avec l’annonce du couvre-feu, j’ai préféré me réjouir d’un taux de remplissage inédit de mon cours de hatha doux matinal. J’imaginais un débarquement massif de couche-tôt avides d’occupation. Mais la réalité m’a rattrapé comme elle nous rattrape de nos jours : par WhatsApp. Sur le groupe des profs, j’ai lu :  « Bonjour à tous, lorem ipsum… fermeture club dès ce soir … lorem ipsum ». Des emojis fâchés, choqués et attristés ont fait surface sur la conversation qui s’est conclue par un « c’est la mouise ». Une mouise qui nous rendra certainement plus forts à condition que nos pratiquant·e·s nous suivent en ligne.  

Les clubs de yoga tiendront le coup d’une deuxième fermeture sanitaire en 2020 à la seule condition que la communauté d’élèves les soutienne financièrement en maintenant leur pratique. Après le confinement, le nombre de résiliations d’abonnements a considérablement augmenté en raison d’une baisse du revenu de certains foyer. En parallèle, le nombre de nouveaux inscrit·e·s a été insuffisant pour compenser cette perte. Malgré le déficit engendré, certains clubs de yoga comme Yogamoves Strasbourg gardent leur offre hebdomadaire de cours d’avant-pandémie. De ce fait, ils soutiennent les enseignants de yoga et contribuent à maintenir une pratique favorable à la santé et à la vie en communauté.

Enseigner en ligne et en direct n’est pas l’idéal mais reste la meilleure solution face à la fermeture du club. En tant que professeur·e·s de yoga, nous pouvons guider et aligner verbalement nos élèves à travers l’écran. La plupart d’entre eux ont en plus profité du confinement pour faire le plein en termes de matériel et ont même circonscrit un espace de pratique à la maison. Tous les ingrédients sont désormais réunis pour continuer le yoga malgré les contraintes actuelles. 

Sur les six prochaines semaines, les animaux de compagnie feront leur retour sur nos tapis. Des membres de notre famille sceptiques sur la pratique du yoga s’infiltreront à nos cours pour « voir ce que c’est ce truc à la mode ». Et, le matin, nous pourrons sauter soudainement de notre lit pour assister en dernière minute à un cours.

D’ici quelques mois, on regrettera le yoga en pyjama, le petit-dej tout suite après la pratique et la possibilité de se barrer d’un cours en plein milieu en claquant l’écran. Entre temps, nous vous attendons nombreux sur zoom pour partager et perpétuer ensemble cette disciple de vie qui équilibre et rythme notre quotidien.

Tagged as: .

Rate it
Avatar
Author

Catalina Patiño

Optimiste, je poursuis mon chemin :)

list Archive

Previous episode
Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *